Robert Camelot

Architecte I 1903-1992

Lauréat de la bourse Delano-Aldrich qui lui permet de visiter très tôt les Etats-Unis (avant même son aîné Le Corbusier), Robert Camelot est Second Grand Prix de Rome en 1933. Etabli à Paris, il y exercera jusqu’en 1977.

 

Il travaille d’abord en association avec Jacques et Paul Herbé, avec qui il réalise le pavillon de la Manufacture nationale de Sèvres à l’Exposition de Paris 1937.

Après la Guerre, il occupe de nombreuses fonctions (architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux, architecte en chef des monuments historiques, etc.) et conçoit les plans de reconstruction et d’urbanisme de Lisieux, Nanterre, Chartres et Reims. A Paris, il assure avec Benoît Danis la rénovation d’une partie de l’îlot 16, autour de l’hôtel de Sens, puis signe avec Jean-Claude Rochette le siège de l’Agence France-Presse (1959), face au Palais Brongniart.

Dès le début des années 1950, il prend part à la conception du nouveau quartier de La Défense, dont il étudie le plan d’aménagement avec Jean de Mailly et Bernard Zehrfuss. Il signe également avec eux le Centre des nouvelles industries et technologies (CNIT, 1958), premier bâtiment et symbole du quartier, dont l’ingénieur Nicolas Esquillan (1902-1989) met au point la voûte en béton armé.

 

Son goût pour les architectures verticales se lit dans de nombreux projets et la perspective de devoir créer aux Ulis un ensemble urbain estimé à 40 000 habitants l’incite à imaginer de fortes densités dans la partie centrale de la ZUP.

 

FORUM ART & ARCHITECTURE ©2017, Mairie des Ulis I Direction de la communication. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now