François Prieur

Architecte I 1921-2002

François Prieur entre à l’École des beaux-arts après la guerre, dans l'atelier d’André Leconte. Diplômé en 1950, il participe à la Reconstruction en tant qu'adjoint de Georges-Henri Pingusson, qui est alors architecte en chef pour la Moselle.
Prieur est chargé de la reconstruction du village sinistré de Waldwisse et commence alors à s'intéresser au logement social.

De 1955 à 1961, il dirige pour le ministère de la Construction l’atelier d’urbanisme du Service d’aménagement de la région parisienne (qui deviendra l’IAURIF). Il dresse dans ce cadre les plans des principaux développements urbains de la région Ile-de-France, intervenant sur près d’une centaine de communes, notamment à Mantes et dans la vallée de Chevreuse, ce qui le conduit à prendre la direction du projet de ZUP de Bures-Orsay. Il dresse également les plans d’urbanisme d’Angoulême et de la Rochelle en 1960 et, en 1972, devient architecte conseil du ministère de l’Equipement.

Entre 1975 et 1980, il est chargé de diriger la rénovation du plateau de Vanves. Il est par ailleurs maire de Milon-la-Chapelle, où il réside, et co-fondateur du parc naturel de la vallée de Chevreuse.

A partir du début des années 1970, parallèlement à son activité en France, François Prieur travaille en Algérie et au Maroc. Il signe ses réalisations architecturales avec Claude-Bernadette Allain, au sein de l’agence A 1000.

FORUM ART & ARCHITECTURE ©2017, Mairie des Ulis I Direction de la communication. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now